*
accueil-menu
blockHeaderEditIcon

planetes-Uranus-7
blockHeaderEditIcon

Exemple avec Uranus en Maison VII

La planète Uranus est la grande transformatrice, quand le moment est venu de s’individualiser, elle met en doute les valeurs saturniennes dans le champ d’expérience qu’elle occupe.
Cela peut se vérifier souvent à l’âge de 42 ans, lors de son opposition à elle-même, phase appelée Pleine Lune.
Là où est Uranus dans un thème est le défi d'être soi-même, sans la peur de l'ego conditionné qui n'ose pas à cause de ceci ou cela. C'est la voie de l'individuation. Point de départ pour trouver son propre chemin. C'est là où on pourrait être spontanément différent de tout le monde en ne vivant pas l'expérience de la Maison de la même manière que les autres, on sort du ventre de sa société.

C'est un élément qui tel un éclair nous frappe à notre insu et ça peut faire peur, raison pour laquelle l'ego peut refuser d'aller dans le sens indiqué par Uranus, il ferme la porte. Il ne faut pas refouler, sinon c'est ce qui fait naître un sentiment de culpabilité, d'insatisfaction et de colère contre soi. C'est ainsi qu'on devient un révolté, un terroriste, en détournant cette énergie contre les autres ou contre soi. Il y a danger de désintégration avec Uranus, on n'est plus content de soi, on ne vaut rien. 

C'est la façon saturnienne, égocentrique, la façon traditionnelle d'interpréter le nouveau qui  déforme le message d'Uranus et qui entraîne la violence de l'homme.
La vie est inconfortable dans le sens où, si on ne s'accorde pas Uranus, on va être mécontent et déçu de soi, avec le risque de s'en prendre inconsciemment à soi-même et de s'infliger des souffrances sous différentes formes.
Inconfortable toujours, mais dans le sens contraire, si on vit Uranus, les autres vont nous tomber dessus, ils sont fâchés parce qu'on ose s'accorder une liberté qu'ils se refusent. Uranus nous dote d'une force capable de modifier l'image que l'on a de soi-même, image dans un premier temps qui est le reflet de son conditionnement. Modifier cette image revient à transformer le socioculturel, raison de la colère des autres.
 
Avec Uranus en VII, il faut s'attendre à des bouleversements sur le plan des relations ou on va rechercher des gens aux qualités uraniennes, peu conventionnelles. Il y a le risque de connaître l'insatisfaction dans la relation et d'accuser l'autre d'une certaine froideur. Il faut essayer de dépasser la facilité à la rupture avec Uranus en VII. La femme va projeter sur un homme et vice-versa la qualité uranienne: «Il est génial, mais il habite à 10.000 km, mais il est marié, mais il est trop jeune», en fait concrètement il ne peut pas être là. C'est le pur esprit, on ne peut pas vivre avec lui, on est coincé et on se torture.  C’est là on est appelé à dépasser ses valeurs raciales, culturelles, religieuses.

Avec Uranus en Maison VII, on se moque des contrats et conventions qui gouvernent les relations interpersonnelles au niveau socioculturel. Il n'y a rien de fixe ou d'établi non plus dans l'approche de ces relations. On aime le changement, l'inattendu, l'inédit et on cherche à rencontrer la vie et l'amour librement et avec courage. Des événements inattendus, des ruptures peuvent néanmoins bouleverser la paix de ses associations ou de son mariage. Par contre, les transformations les plus radicales dans la personnalité viennent par les expériences et crises dans le mariage et les relations intimes. Ceux qui se transforment vraiment peuvent devenir des réformateurs ou des régénérateurs capables, à leur tour, de transformer la conscience d'autres personnes et même de leur époque. Au niveau individuel, Uranus en VII montre que c'est par sa façon de faire face aux exigences de vie interpersonnelle qu'on peut au mieux se prouver si l'on a été capable ou non de dépasser le niveau de son conditionnement socioculturel, de transcender ce qui n'est que répression personnelles.

Pour beaucoup, Uranus en Maison VII ne «provoque» qu'un mécontentement agité et grandissant vis-à-vis des conditions du mariage ou de l'activité sociale.  Mais plus tard, cette position d'Uranus amène à réaliser qu'il faut s'aligner avec des tendances nouvelles qui pénètrent la culture et avec les gens qui sont déjà identifiés à ces tendances. Uranus va mettre au défi la façon d'agir, traditionnelle ou socioculturelle de la société dans laquelle on est né et par laquelle on a été conditionné, car au départ chacun a été baigné dans une culture et a été nourri de valeurs, de croyances, d'habitudes, de traditions. Uranus ne s'intéresse et ne cherche pas à détruire le passé, il veut introduire du neuf. C'est ce que Dieu a en tête pour nous.  

On veut des relations qui apportent le changement avec Uranus, qui apportent des expériences qui obligent au changement. On se lance avec un enthousiasme sacré sur la voie de la transformation dans les relations, en s'appliquant à se libérer de tout ce qui entrave l'expression de sa vérité essentielle. On s'engage à être totalement soi-même, plutôt qu'on ne se dévoue à quelque idéal déterminé par des valeurs qui ne nous appartiennent pas en propre dans la façon de se lier. Il faut être ouvert et se dire que c'est à travers des expériences relationnelles imprévues qu'on peut évoluer, ouverture vers l'inconnu. On s'ouvre pour pouvoir être différent. Plus tard, on peut devenir capable de transformer les autres, car on s'est souvent transformé soi-même.  On sait qu'on a intégré Uranus quand les expériences liées à sa façon de s'associer ne nous dérangent plus et qu'on est devenu un exemple de transformation dans sa façon de se lier aux autres.  

Alors comment faire pour passer d’un Uranus compulsif, d’une manière d’être qui dénonce ce qui ne va pas, d’être en colère, révolté à un comportement qui devient l’expression d’une volonté impersonnelle?  

Uranus se présente à nous comme un défi, celui de nous libérer de notre façon traditionnelle d'être que symbolise Saturne. Le défi prend souvent la forme d'un désir de fuir ce qui nous ennuie ou qui provoque un sentiment de futilité. Nous voyons ce désir à l'action dans l'alcoolisme, la drogue, la compulsion de voyager, de rechercher le plaisir, de faire l'amour et dans de nombreuses formes de pseudo-mysticisme.

Au négatif, Uranus nous rend révolté, on devient agitateur, on n'est jamais content, on va connaître l'insatisfaction là où on se trouve et on mène sa révolution.

Dans un premier temps, la révolution est menée à l'extérieur, c'est une attaque en règle contre tout ce qui est établi, l'autorité, la loi, la tradition, la religion, etc. Le sujet  n'est pas conscient d'être pétri pas ces mêmes valeurs qui ont servi à son conditionnement et qui le dérange tellement, ce qui l'empêche d'être lui-même.

Deuxième temps, le sujet prend en charge sa propre révolution, il se lance avec un enthousiasme sacré sur le chemin de la transformation et il s'applique à se libérer de tout ce qui entrave l'expression de sa vérité essentielle. Il s'engage à être totalement lui-même, plutôt qu'il ne se dévoue à quelque idéal déterminé par des valeurs qui ne lui appartiennent pas en propre.
 
Pour terminer, le sujet accède réellement au plan d'Uranus, à partir du moment où il abdique en tant que Je égocentré et qu'il se met à œuvrer en tant que Je théocentré: l'expression individuelle est le prolongement d'une volonté impersonnelle, elle embrasse la cause de la société, de l'humanité, de l'univers. Le mystique dirait: "Dieu me vit, il s'exprime à travers moi".  Uranus ne s'intéresse pas au passé, il veut introduire quelque chose de neuf sur cette terre. Il cherche à nous réveiller. Il faut donc sortir de nos ornières, expérimenter des voies nouvelles, en allant au bout de nos intuitions.

Devenir spontanément différent dans sa façon d'être grâce à l'énergie du Signe dans le domaine où Uranus se trouve.
L'histoire du Vilain petit canard, tout noir, pas beau, maladroit, ridiculisé et, finalement, inadapté au monde des canards qui, après avoir grandit, devient une superbe cygne blanc résume à merveille le processus de déploiement des énergies Uraniennes dans la personnalité.  Ainsi le Moi essentiel pourra se manifester et la puissance de l'authenticité s'exprimera.  Mais c'est uniquement par notre intermédiaire qu'il peut le faire. Malheureusement la majeure partie de l'humanité refuse.  

 

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail