*
accueil-menu
blockHeaderEditIcon

planete-saturne
blockHeaderEditIcon

Saturne, le grand maître des réalités terrestres

Selon Dane Rudhyar (Daniel Chennevière), Saturne se réfère à la nature fondamentale d’une personne, à la pureté de son véritable moi. Il semble que Saturne en soit arrivé à avoir une réputation négative aux yeux de nombreux astrologues parce que la plupart des gens ne vivent pas en accord avec leur nature fondamentale mais plus en fonction des modes, des schèmes sociaux et des traditions, ainsi que des jeux de l’ego.

Saturne est souvent appréhendé comme un «reproche austère» ou comme un acte provocateur du «destin» visant à nous amener à prendre en considération les besoins de notre nature fondamentale.

Saturne est vraiment un maître d’œuvre dur, ainsi que l’affirment maints ouvrages anciens, et il sera d’autant plus brutal que nous serons éloignés de notre véritable nature.
Saturne dans le thème révèle un domaine dans lequel nous expérimentons des devoirs et des responsabilités karmiques qui visent à nous aider à discipliner notre esprit et nos désirs.  

A l’origine et au centre de chaque être il y a une source solaire d’énergie, de vie et d’identité. A partir du moment de la conception (au niveau corporel, organique) et du premier souffle (au niveau du Soi ou esprit individuel), de l’énergie rayonne de ce centre solaire.
Elle rayonne sous le contrôle de Mars et est portée toujours plus loin par le pouvoir expansif de Jupiter. Que ce soit au niveau de corps ou au niveau du moi individuel, cet alignement Soleil-Mars-Jupiter permet à la personnalité en herbe de prendre de la distance avec ce qui l’entoure et de l’assimiler.
L’individu conquiert ainsi son espace vital; et, quand la pression de l’environnement devient trop forte, il arrête sa marche en avant et consolide sa position. C’est à ce moment-là seulement que Saturne devrait entrer en action puisqu’il doit consolider ce que Jupiter a gagné.

Saturne complète l’influence de Mars qui pousse à l’action. Saturne lui, est l’obstacle qui ralentit, qui freine l’homme, l’amenant à réfléchir avant d’agir.
Saturne focalise. Ses forces permettent à l’homme de se concentrer, de faire preuve de persistance. Mars et Saturne montrent bien que, comme le Christ, l’homme porte véritablement une croix à chaque incarnation. L’influence de Saturne est souvent ressentie comme un fardeau de souffrances morales et physiques; et la question qui se pose est pourquoi?
Dans le royaume de Dieu, tout s’équilibre de manière à produire le plus grand bien pour tous: ainsi l’influence de Saturne est utilisée d’une part pour tempérer la vie exubérante de Mars, d’autre part pour limiter l’expansion de Jupiter.

La nature intrinsèque de Saturne est: obstruction. Il est aussi lent et tenace que Mars est impulsif et prompt à changer; il ne compte pas sur le hasard, mais regarde l’obstacle avant de le franchir, et sa raison froidement calculatrice ne manque pas de considérer tous les points faibles d’un projet avant de nous permettre de l’exécuter.

La victoire est donc acquise à celui qui ose avancer, vaincre et ensuite assimiler ce qui l’entoure; elle n’est pas donnée à celui qui pense constamment à la façon de résister.
Dans le premier cas on place sa foi dans son centre solaire; dans le second, on compte sur le pouvoir saturnien de résister et de se défendre.

La valeur spirituelle d’un homme se mesure non pas d’après ce à quoi il a résisté avec succès, mais d’après ce qu’il a exprimé ou imposé au monde. On le juge non pas selon la force de son ego, mais selon sa capacité d’accomplir de manière significative l’intention de sa volonté solaire.
Si l’on veut éviter une chute ou ne pas connaître le sentiment déprimant de ne pas s’être accompli dans la Maison où se trouve Saturne, il importe de se sentir responsable, d’être le père d’une manière claire et stable de ce qui se passe dans ce champ d’expérience. Il faut se spécialiser, se limiter volontairement.

On croit que les limitations vont nous rendre malheureux, ce n’est pas ça, il faut focaliser pour ne pas être flou, sinon on ne représente rien, Saturne est nécessaire pour devenir un individu.
Il faut faire attention à l’emploi exagéré de Saturne, on risque de devenir tyrannique. C’est nous qui déformons le sens des planètes en fonction de ce que nous sommes, elles sont à utiliser comme fonction psychologique dont on a besoin pour s’individualiser. Avec une conjonction Jupiter-Saturne, il faut accepter des responsabilités dans sa vie.

On relève qu'aux environs de l'an 7 avant J.-C., une conjonction Saturne-Jupiter s'est produite, qui représente l'union des opposés extrêmes, et qui placerait de ce fait la naissance du Christ dans l'ère des Poissosn, et u début de ce Signe. Le Signe des Poissons est souvent figuré par deux poissons qui nagent dans des directions opposés

Les mots-clés de Saturne

La discipline, la patience, la persévérance, la prudence,  la concentration, le sérieux, la gravité, le conservatisme.
L’isolement, la tristesse, la mélancolie, les épreuves, les souffrances morales et physiques, l’insuccès.
Les chutes morales, physiques et sociales. La pénurie,  la restriction, l’obstruction, l’austérité, les privations.
Le froid, l’âge, la vieillesse, la longévité, la mort. L’exactitude, la stabilité, l’expérience acquise, les traditions. La terre, l’agriculture. La science, l’ordre, la méthode.
Le poids, ce qui est lourd, pesant, rébarbatif. En résumé, Saturne produit ou oblige en freinant,  en retardant. Elle est lenteur, absence, opposition.
C’est la planète des têtus. Elle permet de se tenir droit.  
Dans le corps: elle symbolise les os, le squelette et le système immunitaire de défense psychologique.

 

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail