*
accueil-menu
blockHeaderEditIcon

La première naissance

Notre première naissance a lieu sur le plan biologique, physique, au moment de sortir du ventre de notre mère, qui est la fin d’un processus.
On peut en connaître une deuxième naissance, pour cela il faut sortir du ventre de notre culture.
Mais dépasser le niveau socioculturel, égocentrique, nécessite d’oser défier la justesse des référentiels socioculturels de la société qui nous a conditionnée. Le but de l’astrologie dite «humaniste» est de nous aider à développer notre potentiel de naissance, c’est-à-dire qu’une fois qu’on a atteint le niveau
de conscience dit «socioculturel» et qu’on fonctionne en tant qu’ego au sein de sa société, on peut envisager de passer au niveau suivant,
appelé «individuel». Jung a appelé ce travail, le processus d’individuation.

L’individuation est le processus psychologique unique, indivisible qui fait d’un être humain un «individu», une personnalité unique, indivisible, un homme totale, disait Jung. Les peuples appelés primitifs ont toujours eu un rapport intime avec la terre, ils vivaient proches des racines de la terre.
Le Soleil, lui se lève et se couche, raison de sa grande importance. C’est pour cela que le Soleil et ce qu’il symbolise a de tout temps été glorifié. Journellement, il faut qu’il s’arrache du ventre de la terre, de la mère, il faut qu’il fasse sa route.

Le Soleil est le symbole du déploiement de l’expansion de la conscience, de la lumière, la conscience doit se lever.
C’est le héros conscient de ce qu’il est censé devenir et être, c’est notre héros intérieur. Le Soleil symbolise dans un thème la source de l’énergie vitale
qui va nous permettre de réaliser les désirs de notre Moi profond et de devenir un héros.  
Chacun a au fond de lui un rêve, et ce rêve est de réaliser le pourquoi nous sommes venus sur terre. En essayant d’incarner le Soleil de notre thème natal on peut réaliser ce rêve, voilà pourquoi le Soleil de notre thème est si important.
La Maison (le champ d’expériences) qu’occupe le Soleil, nous indique où il faut dépenser le maximum de l’énergie fournit par le Signe solaire. En vivant consciemment cela, on est nourrit psychologiquement, on se sent vivant.
L’ennui existentiel disparaît pour faire place à la raison d’être qui se cache derrière chaque existence.

Mais nous pouvons aussi vivre toute notre vie d’une façon superficielle en suivant les désirs de notre petite personnalité, la Lune, qui symbolise
notre appartenance et notre dépendance à la terre. Le Soleil indique dans quel domaine il faut concentrer son attention, si l’on veut être au service
de son âme, en voulant développer son Moi profond, sa vraie identité dans cette vie. Le Moi profond est le Moi qui n’est pas orphelin.
C’est le Moi qui est relié à son créateur, l’Esprit. Pendant longtemps, nous faisons confiance à notre petit moi (l’ego), mais c’est un moi auquel
nous ne pouvons pas faire confiance, car coupé de la présence d’une sagesse profonde. Par contre, notre Moi profond lui est relié à l’Esprit, au Soi,
qui est une étincelle de divinité, l’essence d’une conscience individuelle qu’il nous appartient de développer. Si on ne fait rien, elle retourne là d’où elle est venue, de l’Esprit.

  
L’ego

L’ego est un concept social, il n’y a rien de personnel dans les valeurs de l’ego, c’est une structure de conscience établie avec les valeurs sociales
qui ont servi à notre éducation. L’ego est un mécanisme d’adaptation à l’environnement. C’est avec lui que débute la carrière du faux moi.
Le «je» est un élément énergétique qui permet à ces valeurs d’être, il faut dépasser les valeurs de l’ego en vidant ses valeurs-formes, faire le vide.
Alors autre chose peut prendre la place, le Soi peut venir prendre sa place, ainsi le «je suis» est tout différent par rapport au passé. La Lune représente le contenu de l’ego, elle peut être à l’écoute de Saturne, les valeurs socioculturelles, ou à l’écoute de Soleil qui permet au Soi de commencer à agir,
c’est ça le dépassement socioculturel pour s’individualiser. Utiliser le signe solaire pour manifester ce qu’on est intérieurement, là c’est le Soi qui vit. 
Etre un Soi, identifié avec le Soleil pour manifester les planètes lentes (Uranus, Neptune, Pluton), on ne peut pas toucher la galaxie avant.
Il nous faut d’abord contacter le Soleil, le Moi, pour ensuite contacter la galaxie. Beaucoup oublie l’étape de l’individuation,
voilà pourquoi leur message n’apporte rien de neuf. 
Sans ego il n’y a pas de peur car il ne souffre que selon son idée, tant qu’il y a peur l’ego est dominé, on s’attache à quelque chose qui n’est pas immortel.
Il vit à la circonférence de l’être et sa peur est le refus de faire face à ce que la vie propose.
Cette peur existe à cause des étiquettes auxquelles l’ego se réfère.

 

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail